Une fibre creuse

fibre microscope

Vue en coupe de la fibre.

La soie végétale que l’on retrouve dans le follicule d’asclépiade est une fibre cellulosique creuse dont la paroi ne fait approximativement que 10 à 15% du diamètre totale de la fibre. Cette particularité morphologique lui confère d’importants avantages au niveau de l’absorption d’huile. La fibre emprisonne l’huile à sa surface mais aussi à l’intérieur.

D’un point de vue acoustique, ces micros tubes d’air sont autant de barrières à la transmission du son. Du côté thermique, le maintien de micros volumes permet de réduire grandement les échanges de chaleur au point d’équivaloir au duvet, soit la référence dans le vêtement.

gousses entre doigts